Le squelette de l’enfant et de l’adolescent est encore en croissance.

points-dossification-foetus

stade-ossification-endochondrale

 

 

 

 

 

 

 

images « Anatomie et Physiologie humaines » – DeBoeck

 

L’allongement des os se fait au niveau des cartilages de conjugaison, que l’on retrouve aux extrémités de la diaphyse des os longs et au niveau des zones d’ossification secondaire.

Ces zones, plus fragile que les ligaments et que l’os, peuvent être lésées de manière brutale (arrachage osseux) ou chronique lors de micro-traumatismes répétés (ostéochondroses). Ces ostéochondroses de croissance sont souvent assimilées à tort à des maladies de croissance, donc inévitables, alors que ce sont des maladies du sport, liées à des erreurs de préparation et de pratiques sportives. A ce titre, elles sont le plus souvent évitables.

La plus connue des ostéochondroses est la maladie d’Osgood-Schlatter, touchant le genou ; mais il existe autant de noms de pathologies que de cartilages de croissance (voir récapitulatif ).

Le mécanisme d’apparition semble être un surmenage avec des contraintes mécaniques répétées. Le traitement principal consiste en une suppression de ces contraintes le temps de la guérison. Ces lésions doivent être considérées de la même manière que les fractures, aiguës ou de fatigue, chez l’adulte ; ce d’autant qu’elles peuvent avoir un retentissement sur la croissance ultérieure.

pour en savoir plus

ou article FFA