Pour tous ceux qui ne connaissent pas encore la date, sachez que l'US Talence participera au 1er tour des Interclubs le dimanche 6 mai à Angoulême et disputera une finale très relevée le dimanche 20 mai à Grenoble dans la poule élite B.

Nous sommes partis à la rencontre de 5 licenciés du club pour en savoir un peu plus et connaître leurs motivations et ce que représente les Interclubs à leur yeux.

Immersion avec nos cinq représentants!

Première question, une petite présentation?

Thierry WANGERMEZ (T.W) : "Je suis arrivé au club en septembre 1983, j’appartenais au collège athlète des épreuves combinées. Je suis secrétaire du club depuis 1997, avec une petite interruption de 2005 à 2007 lorsque le club est tombé à 110 licenciés".

Nathalie CAZASSUS (N.C) : "Je suis arrivée en 1991, oui, beaucoup n’étaient pas encore nés. Je suis salariée du club, référente sur l’APA (activité physique adaptée) auprès de personnes atteintes de pathologies. De plus, je m’occupe des crevettes de notre club (benjamins et école athlétisme). Sinon à mes heures perdues, je suis athlète au disque uniquement pour les Interclubs"!

Benjamin MALATY (B.M) : "Je suis spécialiste du marathon, (RP : 2h12’00’’). J’ai porté une quinzaine de fois le maillot bleu en Equipe de France et je suis concentré dans ma préparation des prochains Championnats d’Europe à Berlin en août auquels je suis sélectionné. Je suis arrivé au club en 2009 en provenance du S.U.Agen à la fin de mes études".

Alexandre Jean-Baptiste (A.J-B) : "J’ai commencé l’athlé il y a maintenant 5 ans à Talence. Entre le sprint et le demi-fond mon cœur balance (spécialiste du 400m et du 800m). L’UST, c’est mon premier amour, je n’ai connu que ce club. Chaque année au mois de mai, je vois que la flamme est toujours présente". #mesqueunclub

Thierry LANGLADE (T.L) : "Je suis arrivé au club en septembre 2009 comme parent accompagnateur de mes filles, Pauline et Bérénice. En septembre 2014, j'ai pris une licence Athlé Santé puis j'ai commencé à juger les lancers pour aider le club. J'ai gravi les différents niveaux de juge Lancer pour être promu juge chef lancer fédéral en 2017. J'ai exercé la fonction de secrétaire du club pour la saison 2016-2017 et occupe aujourd'hui la fonction de trésorier depuis septembre 2017".

 

Deuxième question, peux-tu nous raconter tes premiers Interclubs ?

(B.M) : "Ma première participation, cela devait être en 2003 avec le S.U.Agen (ça fait loin désormais). L’épreuve devait certainement être un 800m.  Pour Talence, c’était en 2010 à Pessac. J’avais pris part au 1500m en 3’44 et enchainé sur le relais 4 x 400m".

(N.C) : "C’était pile il y a 25 ans ! D’où l’importance à mes yeux d’y prendre part cette années…Symboliquement, être dans l’équipe 1, c’est l’objectif malgré les aléas ! (NDLR : elle est actuellement blessée)".

(T.W) : "Je n'ai pas pu faire les interclubs en 1984, car le quota de mutés était atteint, mais j’ai pu y participer l’année suivante sur 400m haies. J’ai également pu m’essayer à la marche athlétique en 2012, pour la montée en N1-C".

(T.L) : "Mes premiers interclubs comme juge remontent à l'année 2015, c’était pour le premier tour des Interclubs à Talence".

(A.J-B) : "C’était en 2014 à Villeneuve sur Lot. Une grande journée ensoleillée dans laquelle je réalise mon premier 400m en extérieur, je boucle le tour de piste en 52’95. Cette marque restera pendant longtemps mon record".

Troisième question, quel est ton meilleur souvenir des Interclubs ?

(T.L) : "Mon meilleur souvenir est le deuxième tour des interclubs 2015 à Bordeaux Stéhélin, avec la montée en Nationale 1A. Pour la communion avec tous les supporters présents et la belle ambiance créée lors de cette journée. On ne voyait que la couleur verte sur le stade".

(T.W) : "Le 24 mai 2015 à Bordeaux, lorsqu'on gagne la finale N1-B à domicile".

(N.C) : "C’est compliqué d’en trouver qu’une :  6 montées en 9 ans, c’est beau à vivre ! Surtout quand on sait d’où l’on vient. Et surtout ne jamais oublier"!

(B.M) : "J’ai beaucoup de souvenirs aux Interclubs. On a connu beaucoup de montées avec Talence et ça reste des moments forts. Je dirais que la montée de l’an passé à Cergy pour l’accession en Elite B reste un très grand moment pour le club et pour nous tous. L’ambiance, le déplacement et un sacré retour en train, tout y était"!

(A.J-B) : "Chaque année est un souvenir impérissable. La petite ville de Talence qui monte d’année en année; jusqu’à même surpasser les grandes villes comme Rennes, Toulouse, Bordeaux (gros derby chaque année). Mais il y a deux ans, la montée en N1A, c’était vraiment quelque chose. Nous avions 2 équipes présentes à Stéhélin ce jour-là. 50 athlètes et plus de 100 supporters. Une ambiance de dingue et une belle solidarité. Lorsque le sacre de l’UST a retenti sur le stade ça me donne encore des frissons. C’est ça qui me plait dans les Interclubs, peu importe l’équipe, c’est le club qui est important".

Quatrième question, que représentent pour toi les Interclubs?

(N.C) : "Pour moi les interclubs sont le reflet de la vie, en unissant nos forces, les outsiders peuvent renverser des montagnes et réaliser l’impensable, il faut juste que chacun croit en lui… Force et Honneur"!

(T.L) : "Les interclubs sont la compétition de l'année, c’est le symbole de la dynamique d'un club. Au-delà des performances individuelles, l'esprit véhiculé par les athlètes ces jours-là représente l'image et la notoriété du club".

(T.W) : "Quand ça marche c'est beau. Quand on descend, c'est triste. Depuis 2007, la pente est bonne ! C'est bon pour le moral du club".

(B.M) : "Cela représente parfaitement ce sport. Le plaisir, le dépassement, l’ambiance (à Talence c'est quelque chose) et la cohésion d’équipe. C’est l’athlé comme on l’aime.  J’ai toujours aimé cette compétition unique. Même si les disciplines me correspondent moins que par le passé en raison de ma montée sur marathon, j’essaye de donner le maximum sur le 3000 m".

(A.J-B) : "Lorsque tu arrives au stade, tu découvres une ambiance vraiment fun. Tout le monde est maquillé, déguisé, du président aux vétérans en passant par les juges. Les mots « solidarité » et « partage » sont deux valeurs qui ressortent. Peu importe les clubs, des athlètes mouillent le maillot pour rapporter leurs points à leurs équipes. Les « anciens » donnent des conseils aux cadets, tout le monde s’entre-aide. Enfin pour conclure, il y a les relais. Ce type de courses qui rassemblent tout un club.

Mis à part ça, c’est aux Interclubs que sont nés les Ultras Talençais. Quand on parle d’Ultras, voyez juste une belle bande de copains qui aiment mettre une bonne ambiance, inventer des chants d’encouragements, lancer un clapping ou une Macarena géante. On prépare encore ensemble un beau projet pour cette année. J’ai hérité de ce brassard (fictif) de Capitaine d’Ambiance en équipe 2 l’an p